Avant/pendant/après : comment s’hydrater quand on fait du sport

L’hydratation est la réussite de la bonne pratique du sport. Il est conseillé de boire pour que le corps se réhydrate. L’eau est primordiale à la vie et notamment pour une activité physique. En effet, le corps se transpire en faisant du sport et donc il perd de l’eau. C’est pour cette raison qu’il est impératif de s’hydrater, mais comment ? Quae boire avant, pendant et après l’effort physique ? Comment boire ? Et quels sont les risques de la déshydratation ?

Que boire avant, pendant et après l’effort ?

L’eau est l’unique boisson nécessaire pour l’hydratation pendant le sport. Elle offre l’opportunité de lutter contre la déshydratation et de conserver un bon niveau de performances. L’eau du robinet est riche en oligoéléments ainsi qu’en sels minéraux. Elle est intéressante parce qu’en suant, on en perd énormément. L’eau minérale naturelle est bienfaisante pour la santé. Les substances minéralisées sont avantageuses pour un rééquilibrage propre et naturel des pertes en eau lors de l’effort. Quant à l’eau gazeuse, elle est vivement déconseillée pendant le sport. Et en ce qui concerne les boissons énergisantes et les boissons glacées, elles sont à éviter.

Comment s’hydrater pendant le sport ?

Dans un premier temps, il paraît capital de spécifier qu’il peut être difficile de s’hydrater parfaitement durant les longs efforts de quelques heures sous le soleil. Le but est donc de minimiser au maximum le danger de déshydratation. De ce fait, il est inutile de s’hydrater le jour de la course. Il faut penser à bien boire après le repas d’avant course et avant le départ. Il est essentiel de boire fréquemment par petites quantités, d’une petite gorgée toutes les 7 à 10 minutes, afin de favoriser le confort et la vidange gastrique. Pour un effort de deux heures et plus, il est primordial de prévoir des solutions d’hydratation pendant le sport.

Quels sont les risques de la déshydratation ?

La déshydratation pendant le sport affecte les performances. La sueur fait perdre plus de 2 % de la masse corporelle normale. Le premier indice de déshydratation est seulement la soif. En ressentant la soif, il faut avoir pleinement présent à l’esprit que la déshydratation commence. Cette dernière va s’accentuer de plus en pus forte et le sportif sera moins transpiré. De ce fait, la régulation de la température corporelle sera limitée et elle entraîne des troubles beaucoup plus graves comme la fièvre, les maux de têtes, les douleurs musculaires et l’évanouissement.

Quel sport faire pour perdre des cuisses rapidement ?
Perdre du ventre : les meilleurs exercices abdos à faire !